Pharmacien principal de réserve au service de santé des armées - Marie-Pierre Antoine, Mme le commandant

Pharmacien principal de réserve au service de santé des arméesMarie-Pierre Antoine, Mme le commandant

19.04.2010

À 38 ans, Marie-Pierre Antoine est pharmacien principal de réserve au service de santé des armées. Active, la jeune femme profite de ses week-ends et de ses jours de congés pour s’entraîner, et se perfectionner aux techniques militaires notamment à la mise en œuvre d’un hôpital de campagne à Montlhéry, sa base d’affectation. Elle y a gagné ses galons de commandant.

  • Une vocation héritée de son père

« LES ENFANTS, je pars en mission. Je ne reviendrai peut-être pas, et si c’est le cas, c’est que je serais mort pour la France et pour vous. » Tels sont les mots qui ont marqué l’enfance de Marie-Pierre Antoine, aujourd’hui pharmacien principal de réserve au service de santé des armées. Officinale de formation, titulaire d’un DESS d’économie de la Santé, la jeune femme a tout mis en œuvre pour intégrer l’armée de réserve, où elle sert avec le grade de pharmacien principal. Si elle n’a pas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires