Un premier scanner corporel testé à Roissy - Le débat scientifique n’est pas clos

Un premier scanner corporel testé à RoissyLe débat scientifique n’est pas clos

21.03.2010

Un portique utilisant des ondes millimétriques est testé depuis lundi à Roissy-Charles-de-Gaulle.

  • Le scanner expérimenté à Roissy utilise des ondes millimétriques, pas des rayons X

LA DÉCISION de la DGAC (Direction générale de l’aviation civile) de relancer le programme de tests des scanners dits corporels, après la tentative d’attentat contre un avion de Northwest, le 26 décembre, continue de défrayer la chronique, et pas seulement sur le terrain du respect de l’intimité et des droits de l’homme. Avant le lancement d’« une phase d’évaluation et d’expériences », dès cette semaine, avec un portique installé au terminal 2E de Roissy-Charles-de-Gaulle, deux agences...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires