Elle réveille les neurones osmosensoriels - Comment l’horloge interne garantit une nuit sans boire ni uriner

Elle réveille les neurones osmosensorielsComment l’horloge interne garantit une nuit sans boire ni uriner

21.03.2010

Durant le sommeil (phase tardive), le corps libère dans le sang une quantité accrue d’hormone antidiurétique (ADH) ou vasopressine, ce qui réduit la production d’urine, évite la polyurie nocturne et maximise la conservation d’eau à un moment ou l’apport d’eau est supprimé. Une étude éclaire maintenant comment notre horloge centrale commande cette libération accrue de vasopressine durant la phase tardive du sommeil : elle excite les neurones de vasopressine en « réveillant » les afférents osmosensoriels.

  • La production d’urine réduite de 50 %

« C’EST LA PREMIÈRE DESCRIPTION d’un mécanisme fonctionnel au moyen duquel notre horloge centrale peut réguler la fonction d’un circuit défini au sein du cerveau, déclare au “Quotidien” le Pr Charles Bourque de l’université Mc Gill (Montréal, Canada). Il reste a déterminer si notre horloge contrôle de manière similaire d’autres circuits centraux. »

La quantité d’eau retenue par notre organisme est sous le contrôle de la vasopressine, encore appelée hormone antidiurétique (ADH), qui...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires