Impact psychologique - Les verrues génitales touchent surtout les jeunes

Impact psychologiqueLes verrues génitales touchent surtout les jeunes

18.03.2010

PARMI les IST, les infections dues aux papillomavirus humains sont les plus fréquentes, même si elles sont éliminées en moins d’un an dans environ 90 % des cas. Tandis que les papillomavirus de types 16 et 18 sont impliqués dans les lésions précancéreuses du col utérin, ceux de types 6 et 11 sont responsables des verrues génitales, considérées comme des lésions bénignes car à faible risque oncogène. Cette infection génitale stigmatisante peut engendrer des traumatismes physiques et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires