Cuisine alsacienne - Les recettes de grand-mère de Pierre Heinis

Cuisine alsacienneLes recettes de grand-mère de Pierre Heinis

18.03.2010

En 1927, Maria Weigel, jeune élève de l’École ménagère d’Issenheim, dans le Haut-Rhin, s’applique tous les soirs à retranscrire soigneusement dans son cahier les recettes de cuisine apprises pendant la journée. Plus tard, Maria deviendra cuisinière et restauratrice ; bien plus tard encore, l’un de ses petits-fils deviendra pharmacien… et publiera le cahier de recettes de sa grand-mère, précieux témoignage de l’art culinaire d’autrefois.

  • Un précieux recueil de l’art culinaire alsacien

INSTALLÉ depuis 13 ans à Bartenheim, village du sud de l’Alsace non loin de la frontière suisse, Pierre Heinis ne se contente pas d’y préparer des ordonnances : « ma grand-mère m’a transmis le goût de la bonne cuisine, et je suis moi-même souvent derrière les fourneaux », explique-t-il. En 2003, elle lui confie le cahier de recettes qu’elle avait commencé à 14 ans, et le pharmacien commence à retranscrire ce document, en très mauvais état, tout en prenant conscience de sa valeur : « j’ai...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires