Confirmation chez des frères et sœurs - Le cannabis augmente les troubles psychotiques

Confirmation chez des frères et sœursLe cannabis augmente les troubles psychotiques

08.03.2010

Une étude entre enfants d’une même famille, s’affranchissant ainsi des biais habituels, vient de confirmer que la consommation de cannabis est un facteur de risque de troubles psychotiques. Les jeunes adultes qui étaient toxicomanes depuis au moins six ans avaient deux fois plus de risque de présenter des symptômes délirants et/ou hallucinatoires.

  • Le risque de psychose augmente avec l’ancienneté de la consommation

« PLUS la consommation de cannabis est ancienne, plus le risque de troubles psychotiques est élevé », expliquent des psychiatres australiens dans une étude à paraître en mai*. Si l’association entre cannabis et troubles psychotiques était suspectée depuis plus d’une dizaine d’années, l’existence de biais méthodologiques ne permettait de conclure qu’avec réserve. L’équipe dirigée par le Dr?John Mc Grath à l’université du Queensland s’est affranchie de nombreux facteurs confondants, en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires