Hygiène bucco-dentaire - Une miss France pour promouvoir les avantages du brossage électrique

Hygiène bucco-dentaireUne miss France pour promouvoir les avantages du brossage électrique

21.12.2009

Pour hygiène bucco-dentaire, les Français ont une attitude plus curative que préventive. Une très grande majorité d’entre eux utilisent encore une brosse à dents manuelle. Pour les sensibiliser aux avantages de la brosse à dents électrique et faire évoluer leurs habitudes, la marque Oral-B a choisi une ambassadrice de charme au sourire éclatant.

LE BROSSAGE ÉLECTRIQUE n’est pas encore rentré dans les mœurs des Français et seulement 10 % d’entre eux l’utilisent. Pourtant, l’efficacité de ce type de brossage a été cliniquement démontrée et il n’est pas réservé aux perfectionnistes du brossage, ni aux personnes ayant des problèmes bucco-dentaires. Les raisons d’une si faible adhésion des Français s’expliquent par un certain nombre d’idées reçues. Accompagnée d’experts dentistes, la marque Oral-B souhaite rendre cette technique plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires