Analyse des dossiers à New York - Les décès dus à la grippe A(H1N1)v

Analyse des dossiers à New YorkLes décès dus à la grippe A(H1N1)v

14.12.2009

Sur la décision d’une instance médicale du NIH américain, des scientifiques ont examiné de manière approfondie les dossiers médicaux complets et les rapports d’autopsie de 34 personnes décédées à New York après une grippe A(H1N1)v. Les caractères anatomopathologiques sont similaires aux pandémies passées. Des états morbides préexistants sont très fréquents : obésité, maladies cardio-respiratoires ou immunodépression.

  • L’étude ouvre le débat sur l’intérêt d’un scanner pulmonaire

« NOUS AVONS analysé les dossiers médicaux, les rapports d’autopsie, les examens microbiologiques et les coupes histopathologiques de 34 personnes décédées entre le 15 mai et le 9 juilllet à New York, à la suite d’un diagnostic confirmé d’infection par le virus H1N1 », écrit James Gill, qui a conduit l’équipe du « New York City Office of Chief Medical Examiner ». Une excellente possibilité d’examiner la pathogénie associée au virus A(H1N1)v de 2009, pour guider la prise en charge.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires