Innovations dans l’hygiène et le soin corporel - Un processus de gélification pour limiter les infections et les odeurs

Innovations dans l’hygiène et le soin corporelUn processus de gélification pour limiter les infections et les odeurs

07.12.2009

L’invention est celle d’un médecin Français, le Dr Mayer Helewa, qui constata, au long de sa carrière de généraliste et à l’hôpital, les manipulations risquées, ingrates et non sécurisées de tous les supports inertes (bassins, seaux, urinaux…). Sa volonté était d’améliorer l’hygiène et la sécurité des équipes soignantes et des patients dans un souci d’économie et d’optimisation des conditions du soin.

LA MARQUE Cleanis est née de l’observation d’un bassin de lit identifié comme vecteur potentiel important de contamination et de la nécessité de le recouvrir d’un sac hygiénique, mais pas n’importe quel sac. Il s’agit d’un sac absorbant qui gélifie les liquides et capture les odeurs. Le Dr Helewa identifia un besoin majeur : lutter contre les maladies nosocomiales et sécuriser le recueil, le transport et l’élimination des matières et urines à l’hôpital et au domicile. Ce constat l’amena à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires