Les scénarios pour la suite de l’épidémie - 2009 ne sera pas 1918

Les scénarios pour la suite de l’épidémie2009 ne sera pas 1918

07.12.2009

Quelle sévérité va atteindre l’épidémie du A(H1N1)v ? Quel sera son taux d’attaque ? Discernerait-on déjà un pic ? D’autres vagues, ou vaguelettes, pourraient-elles suivre ? Pendant combien de temps le virus va-t-il circuler ? Faut-il craindre la mutation du virus à grande échelle ? Et que nous réserve la saison prochaine (2010-2011) ? Autant de questions que « le Quotidien » a posées

  • Pr Hannoun : " Le scénario type grippe espagnole est aujourd’hui exclu »

« LE MESSAGE IMPORTANT, c’est que nous restons dans l’hypothèse basse pour la suite de l’épidémie », annonce le Dr Françoise Weber. Et certes, la directrice générale de l’Institut de veille sanitaire l’assortit de nombreux codicilles. Tant il est vrai qu’avec son génie propre un virus a toujours plus d’un tour dans son sac. Et que, d’ici au retour d’expérience qu’on sera en mesure de proposer au printemps, la conjonction de nombreux facteurs peuvent encore interagir et brouiller la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires