Troubles du comportement perturbateurs - Des alternatives à la prescription des psychotropes dans l’Alzheimer

Troubles du comportement perturbateursDes alternatives à la prescription des psychotropes dans l’Alzheimer

03.12.2009

Les troubles du comportement perturbateurs (TCP), qui émaillent le parcours des malades d’Alzheimer et des aidants, peuvent être pris en charge de manière non médicamenteuse, afin d’éviter les prescriptions de neuroleptiques et de réserver ces produits aux symptômes d’origine somatique ou iatrogène.

ON CONNAÎT L’IMPORTANCE des troubles du comportement perturbateurs (TCP) dans la maladie d’Alzheimer, qui touchent de 80 à 90 % des malades de manière imprévisible. Ils se manifestent sous la forme d’une agitation, de refus de soins, de déambulations, d’une agressivité et d’hallucinations. Ces TCP peuvent mettre les personnes en danger, ils sont source d’entrée en long séjour ou en maison de retraite, ils épuisent les professionnels et les aidants, et peuvent conduire à une maltraitance....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires