Le jazz et la pharma - Jérôme Arlet ouvre l’armoire à pharmacie des musiciens

Le jazz et la pharmaJérôme Arlet ouvre l’armoire à pharmacie des musiciens

05.11.2009

Jeune pharmacien et jazzman accompli, Jérôme Arlet a soutenu une thèse* aussi originale que passionnante sur « l’histoire de la toxicomanie dans la musique du XXe siècle ». Une somme, éclairée par sa double compétence et riche d’anecdotes édifiantes.

  • Ce jeune confrère toulousain est aussi un musicien accompli

« LE FAIT d’avoir étudié les effets et les dangers des drogues, a calmé chez moi, toute envie de les essayer », affirme Jérôme Arlet. Ce jeune pharmacien de 30 ans sait de quoi il parle. Les drogues, il les a certes étudiées lors de son cursus pharmaceutique, mais il leur a surtout consacré sa thèse : « Histoire de la toxicomanie dans la musique du XXe siècle ». Soutenue en juillet dernier, celle-ci a retenu l’attention des milieux musicaux et universitaires ; ces derniers lui accordant...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires