Du silicone pour relancer la phase de maturation - Des pansements réducteurs de cicatrices

Du silicone pour relancer la phase de maturationDes pansements réducteurs de cicatrices

02.11.2009

Une cicatrice reste toujours visible mais, idéalement, elle est plate, fine, souple

LA CICATRICE est l’aboutissement du processus normal de réparation d’une plaie cutanée. Les premières phases de vascularisation et de prolifération du derme permettent la fermeture de la plaie, et la formation rapide d’une cicatrice jeune mais provisoire. Puis, sous l’action des fibroblastes, la cicatrisation se poursuit par une phase de maturation progressive durant six à douze mois, au terme de laquelle se constitue la cicatrice définitive. « Cette étape peut être perturbée et la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires