Le bouton de fièvre au centre du conseil officinal - Le premier antiherpétique labial d’origine naturelle

Le bouton de fièvre au centre du conseil officinalLe premier antiherpétique labial d’origine naturelle

22.10.2009

L’herpès labial, ou bouton de fièvre, est une maladie sans gravité mais douloureuse, contagieuse et visible. Jusqu’ici, la seule molécule connue pour lutter contre ce virus était l’aciclovir. En 2009, Apaisyl propose une solution efficace à base d’actifs d’origine naturelle.

LES PHARMACIENS conseillent des produits spécifiques auprès de neuf millions de Français qui souffrent chaque année d’un herpès labial. Si l’aciclovir bloque la multiplication du virus et stoppe ainsi la progression de la maladie, il ne traite ni l’inflammation ni la rougeur. Lancé cette année, HerpApaisyl, composé d’actifs naturels, possède une action globale sur tous les stades d’évolution du bouton de fièvre. Le petrolatum permet la formation d’une barrière protectrice contre les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires