Après une fausse couche spontanée - La fertilité est conservée quel que soit le traitement

Après une fausse couche spontanéeLa fertilité est conservée quel que soit le traitement

19.10.2009

« LES FEMMES peuvent être rassurées, après une fausse couche leurs chances de donner naissance à un enfant sain demeurent élevées, quelle que soit la méthode de prise en charge. Cette notion devrait compléter l’information qu’elles souhaitent recevoir afin de choisir elles-mêmes la méthode de prise en charge qu’elles préfèrent, en conservant à l’esprit les différences cliniques et économiques. » C'est le constat que font Lindsay F P Smith et coll. (Royaume-Uni) après avoir évalué les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires