La passion des voitures anciennes - Gérard Cuif ressuscite un vieux circuit

La passion des voitures anciennesGérard Cuif ressuscite un vieux circuit

08.10.2009

Le thème aurait intéressé les responsables de l’ancienne émission télévisée « Chef-d’œuvre en péril » : un ancien circuit de formule 1, prestigieux, qui a vu s’affronter les plus grands ténors du milieu du XXe siècle, devenu en trois décennies une friche immobilière sans avenir. Pour le faire renaître, il fallait une folie et une volonté, celles d’un adepte de la course auto et d’un nostalgique des voitures anciennes.

  • Gérard Cuif ressuscite un vieux circuit - 1
  • L’ancien circuit du Gueux renaît peu à peu de ses cendres grâce au pharmacien

IL ÉTAIT UNE FOIS un vieil anneau de vitesse auto dans la banlieue de Reims, avec tribunes, piste et bâtiments annexes, dont les pierres vermoulues s’écroulaient au fil des ans. Abandonné par les hommes et les coureurs, après avoir été porté au pinacle des épreuves sportives, il aurait été condamné, sans l’action dynamique et obstinée de Gérard Cuif, pharmacien d’officine, pilote de Porsche amateur et historien de l’automobile. Titulaire d’une officine au Gueux, petit bourg de 1 800...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires