Chlamydia trachomatis - Renforcer l’éducation à la santé?

Chlamydia trachomatisRenforcer l’éducation à la santé?

14.09.2009

Une étude menée à l’espace santé jeunes de l’Hôtel-Dieu de Paris, publiée dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire », montre la nécessité d’un dépistage systématique chez les jeunes filles en rupture.

  • Le chlamydia touche 16 % des jeunes filles en rupture

L’ÉTUDE a été menée pendant un an (avril 2006-avril 2007) auprès d’adolescents en rupture scolaire, familiale ou sociale, accueillis au sein de l’Espace santé jeunes de l’Hôtel-Dieu, à Paris, quant à la prévalence de l’infection à Chlamydia trachomatis. Cinq cent un patients (237 filles et 264 garçons) ont bénéficié d’un dépistage de C. trachomatis. Aucun refus n’a été enregistré. L’âge médian de la population étudiée était de 17 ans. Chez les patients qui déclaraient n’avoir jamais eu de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
manif

À la Une Réforme des retraites : non à l’étatisation ! Abonné

Médecins, infirmiers et kinésithérapeutes ont manifesté le 16 septembre à Paris, dans les pas des avocats, tous opposés au système de retraite universel voulu par le gouvernement. Absents de ce mouvement, les pharmaciens espèrent encore être entendus d'ici au 15 octobre lors d'une concertation avec le gouvernement sur leurs revendications visant à préserver les spécificités de leur régime, comme... Commenter

Partenaires