Traitement de la fibrillation atriale - Vers la fin des AVK ?

Traitement de la fibrillation atrialeVers la fin des AVK ?

07.09.2009

Le dabigatran apparaît comme une alternative aux antivitamines K (AVK) dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux chez les patients atteints de fibrillation atriale, avec une efficacité supérieure et une tolérance équivalente pour la plus forte dose ; une efficacité équivalente et une meilleure tolérance pour la plus faible. Et, dans tous les cas, une remarquable simplification du traitement.

  • La prise de dabigatran est associée à une diminution des AVC hémorragiques

L’ÉTUDE RE-LY, dont les résultats ont été présentés au congrès de l’European Society of Cardiology (ESC), à Barcelone, et publiés en ligne par le New England Journal of Medicine, a fait grand bruit au sein de la communauté cardiologique. Avec plus de 18 000 patients, elle confirme l’efficacité d’un inhibiteur de la thrombine, le dabigatran, dans la prévention des AVC et des embolies systémiques chez les patients atteints de fibrillation atriale (FA).

Les participants, en majorité...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires