Une application dans des affections respiratoires - La toxine botulique pourrait bloquer

Une application dans des affections respiratoiresLa toxine botulique pourrait bloquer

18.07.2009

Par une étude de modélisation moléculaire, des chercheurs américains viennent de démontrer qu’il est possible de modifier le substrat cible de la toxine botulique et, donc, d’étendre ses applications au-delà de son action sur les neurones. Les différents sérotypes de cette toxine pourraient, dès lors, être employés dans le traitement de pathologies non neurologiques.

  • La BPCO, l’asthme voire la mucoviscidose pourraient bénéficier de ces travaux

LA TOXINE BOTULIQUE est actuellement employée pour traiter diverses affections neurologiques, telles que le strabisme ou le blépharospasme. On met en cela à profit le tropisme neuronal de cette toxine et, plus précisément, sa capacité à cliver les récepteurs des protéines de liaison solubles sensibles au N-éthylmaléimide (SNARE). Certains avaient déjà tenté de modifier la structure de la TB afin de lui permettre d’agir sur des cellules autres que les neurones et, donc, d’étendre ses...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires