De précieux « déchets » opératoires - Les trompes, un réservoir de cellules souches

De précieux « déchets » opératoiresLes trompes, un réservoir de cellules souches

22.06.2009

Une équipe brésilienne vient de montrer qu’il existe des cellules souches mésenchymateuses au niveau des trompes. En cas d’exérèse chirurgicale, ces organes pourraient être utilisés en médecine régénérative.

« RIEN NE SE CRÉE, rien ne se perd, tout se transforme » : cette célèbre phrase du chimiste Lavoisier pourrait s’appliquer de manière inattendue… aux trompes de Fallope. Comme le cordon ombilical mis en banque après l’accouchement, ces organes féminins enlevés lors d’une intervention gynécologique seraient bien plus qu’un simple déchet opératoire : une source précieuse de cellules souches. Des chercheurs de l’université de São Paulo viennent en effet d’isoler des cellules souches...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires