Historien de l’industrie fromagère normande - Les étiquettes, Lionel Gaudefroy en fait tout un fromage

Historien de l’industrie fromagère normandeLes étiquettes, Lionel Gaudefroy en fait tout un fromage

05.02.2009

Pharmacien à Rouen, Lionel Gaudefroy s’est très tôt passionné pour les informations qu’apportent les étiquettes de boîtes de fromage sur ceux qui les ont fabriqués, particulièrement entre 1890 et la moitié du vingtième siècle. Son expertise unique en fait un véritable ethnologue de l’industrie fromagère normande, plus spécifiquement celle du pays de Bray.

  • Les étiquettes, Lionel Gaudefroy en fait tout un fromage - 1

LES ÉTIQUETTES de boîtes de fromage font mieux que décrire. Elles racontent. Il ne s’agit pas des étiquettes d’aujourd’hui, mais des anciennes, celles que Lionel Gaudefroy collectionne. Ce pharmacien de Rouen s’intéresse particulièrement à la période 1890-1914, même s’il ne dédaigne pas, loin s’en faut, les étiquettes de l’entre-deux-guerres. « Le tournant du siècle est la période la plus riche, affirme-t-il, une période de forte expansion de l’industrie fromagère durant laquelle il...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires