Grippe - Questions sur une épidémie ordinaire

GrippeQuestions sur une épidémie ordinaire

19.01.2009

Pendant que les virus circulent, les réseaux de surveillance épidémiologiques recueillent, analysent et comptabilisent les observations réalisées par les professionnels de santé. Le travail combiné des GROG, du GEIG et de l’INSERM permet ainsi de répondre aux questions posées par l’épidémie grippale, sa sévérité, le niveau et l’efficacité de la couverture vaccinale ; il contribue également à la diffusion des messages de prévention auprès des populations. Pour en savoir plus sur les spécificités de la grippe saison 2008-2009, nous avons interrogé plusieurs experts.

Pic épidémique en vue ?

La grippe a déjà touché plus de 770 000 personnes en un peu plus de quatre semaines. « Le seuil épidémique a été franchi vers la mi-décembre, nous sommes donc aujourd’hui dans la cinquième semaine de l’épidémie », explique au « Quotidien » le Dr Anne Mosnier, coordinatrice nationale des groupes régionaux d'observation de la grippe (GROG). Mais la surveillance épidémiologique n’est pas toujours chose facile. Ainsi durant les fêtes de fin d’année cela devient très...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires