Pilule contraceptive en prise continue - Nouveau schéma d’administration 24+4 de la drospirénone

Pilule contraceptive en prise continueNouveau schéma d’administration 24+4 de la drospirénone

19.01.2009

La drospirénone est un progestatif de synthèse de dernière génération proche de la progestérone naturelle par ses propriétés anti-androgénique et antiminéralocorticoïde (antialdostérone). Aujourd’hui, elle bénéficie d’un schéma d’administration original qui maintient la présence de l’hormone et de ses propriétés pendant trois jours supplémentaires.

« EN FRANCE, 21 % des IVG se font sous pilule et ce paradoxe peut s’expliquer par un oubli de prise ou de reprise du contraceptif dû à une négligence ou à une mauvaise tolérance du traitement : syndrome prémenstruel (SPM) avec sensations de gonflement, problèmes de peau, céphalées, troubles de l’humeur, constate le Dr Gabriel André (Strasbourg). En gommant ces items avec des contraceptifs mieux adaptés, on peut espérer une meilleure observance. La drospirénone, outre son efficacité...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires