La marque Onagrine fait son grand retour en pharmacie - Des végétaux de l’extrême au service de la peau

La marque Onagrine fait son grand retour en pharmacieDes végétaux de l’extrême au service de la peau

15.01.2009

Créée en 1981, Onagrine a été la première marque de l’anti-âge beauté distribuée en pharmacie. Cette fabuleuse histoire de plantes, commencée avec l’onagre chez les Amérindiens, est allée se ressourcer auprès de plantes des terres extrêmes capables, comme elle, de survivre dans des conditions très difficiles. Après plusieurs années d’absence, la marque se repositionne en apportant un renouveau scientifique.

TOUJOURS présente dans la mémoire collective, Onagrine véhicule quatre valeurs essentielles, naturalité, performance, beauté et proximité, qui ont fait sa success story dans les années 1980. L’onagre est une plante encore mal connue. Pour la remettre au goût du jour, l’aventure botanique s’est transformée en une aventure humaine et scientifique. Tous les produits qui composent la nouvelle gamme sont naturels et s’inscrivent dans un programme de développement durable, respectueux de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires