Accouchement prématuré - Des bactéries non détectées dans le liquide amniotique

Accouchement prématuréDes bactéries non détectées dans le liquide amniotique

15.01.2009

Des chercheurs des universités de Yale et de Case Western Reserve ont montré à l’aide de techniques de clonage génique que près de 60 % des bactéries en cause dans les inflammations du liquide amniotique responsables d’accouchement prématuré ne sont pas décelées par les cultures traditionnelles. Dans le groupe contrôle, l’analyse de 16 liquides amniotiques prélevés initialement pour un test de maturation pulmonaire fœtale n’a pas retrouvé la présence de ces bactéries par la méthode...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires