11 millions d'aidants en France : aidons-les en retour ! | Le Quotidien du Pharmacien
Courrier des lecteurs

11 millions d'aidants en France : aidons-les en retour !

06.10.2016

Bonjour,
Le 6 octobre 2016 a lieu la Journée Nationale des Aidants avec plus de 200 évènements dans toute la France.
A la marge de cet manifestation majeure, l’association Avec nos Proches a souhaité interpeller les professionnels de santé.
Ces derniers jouent un rôle déterminant dans le parcours des aidants et de leurs proches car ils sont souvent la seule parole de confiance dans leur quotidien épuisant. Ensemble, avec l’association Avec nos Proches, il est possible d’accompagner les aidants de façon simple, rapide et gratuite, en les orientant vers la ligne téléphonique d’information et d’écoute tenue par d’anciens aidants : 01 8 472 9 472 (de 8h à 24h, prix d’un appel local).
Voir la vidéo de sensibilisation: https://www.youtube.com/watch?v=zU_OArIgzVc
Chaleureusement,
Claude van Leeuwen, Directrice de l’Association Avec nos Proches
Avec nos Proches est soutenu par le Fonds pour les Soins Palliatifs, Malakoff Médéric, Mairie de Paris, la MACIF, Humanis,

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

Posté par

Les autres courriers des lecteurs

add
  • Courrier des lecteurs

    MUTUALISONS L'ASSURANCE DEPENDANCE POUR NOTRE PROFESSION

    Par Marc F, Pharmacien

    Les professions de santé, peut-être encore plus que le reste de la population, seraient en déni de vieillesse pensant être "immunisées" contre les aléas de la vie et les problèmes de dépendance. 1,2 million de personnes... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires