Humeur - Cela va mieux en le disant

HumeurCela va mieux en le disant

Richard Liscia
| 11.10.2018

On se plaint beaucoup des petites phrases d'Emmanuel Macron, par exemple les « Gaulois réfractaires » ou « il suffit de traverser la rue » pour trouver un emploi, mais il y a pire. On oublie que certains potentats rivalisent de vulgarité. Nous avions un Poutine qui allait « chercher les terroristes jusque dans les chiottes », un Rodrigo Dutertre (Philippines) qui traitait Obama de « fils de pute », (il est vrai qu'il s'est ensuite excusé) et maintenant nous...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
gaertner

À la Une Philippe Gaertner : les chances à saisir Abonné

Le Congrès national des pharmaciens se déroulera les 20 et 21 octobre à Strasbourg. À la veille de cette 71e édition, Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l’un des co-organisateurs de l'événement*, explique que, au-delà des difficultés économiques actuelles, des opportunités s'offrent aujourd'hui aux pharmaciens. Commenter

Partenaires