HUMEUR - Fausses noces

HUMEURFausses noces

12.06.2014

Près d’un quart des Européens partent en vacances avec le conjoint dont ils viennent de se séparer pour ne pas compromettre le voyage prévu avant la rupture. Les Français sont seulement 13 % dans ce cas, mais les Britanniques sont 39 %. Première réflexion : on réalise tellement de sondages qu’on en fait beaucoup qui ne servent strictement à rien. Deuxième réflexion : la villégiature ne permet pas de ressouder les couples ; un certain nombre de femmes ou d’hommes larguent l’autre pendant...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires