Baisse du taux de substitution - Dialogue

Baisse du taux de substitutionDialogue

21.06.2012

L’ARTICLE de Christophe Micas, dans votre édition du 11 juin, « Le NS pas si fréquent, selon la CNAM », a attiré mon attention. Les chiffres concernant la mention NS sur les ordonnances analysées, que la CNAM évalue à 4,2 % à la ligne de produit, me paraissent contestables.

Mon officine est une pharmacie rurale où le « nomadisme » est quasiment inexistant et où le taux d’ordonnances de malades chroniques est élevé. Les médecins dont les patients refusent le générique apposaient dans...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires