DIALOGUE - Ordonnance apocryphe - La CPAM des Hauts-de-Seine relativise

DIALOGUE - Ordonnance apocrypheLa CPAM des Hauts-de-Seine relativise

26.04.2012

L’article paru dans le « Quotidien du pharmacien » intitulé « Une pharmacienne obtient gain de cause contre la CPAM des Hauts-de-Seine » fait référence à l’arrêt rendu le 16 février dernier par la cour de cassation dans une affaire ayant opposé la Pharmacie Saint-Lazare à la CPAM de Nanterre à la suite d’un refus de remboursement de spécialités pharmaceutiques délivrées sur présentation d’une ordonnance apocryphe. Certes, la cour de cassation, en refusant d’admettre le pourvoi de la CPAM,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires