Droit de la concurrence et déontologie - Affichage vitrine : quels droits ?

Droit de la concurrence et déontologieAffichage vitrine : quels droits ?

29.03.2012

LORS des procédures récentes qui ont opposé à Colmar Leclerc à deux groupements de pharmaciens et un syndicat, ce grand distributeur a prétendu qu’il n’existe pas de réelle concurrence entre officines pour justifier sa publicité en vue de vendre des médicaments non remboursés. À tort, certes, mais attention, en matière d’affichage vitrines, les décisions des Conseils de l’Ordre peuvent constituer une entorse aux règles de concurrence. Avertissement, blâme, interdiction temporaire d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Réunion

À la Une Gestion de la formation : les dessous d'un choix Abonné

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et quatre syndicats de salariés viennent de conclure un accord de branche désignant l’OPCO des services de proximité, de l’artisanat et des professions libérales, alias OPCO Pepss, comme nouvel opérateur de compétences. Celui-ci sera chargé d'organiser et de gérer la formation professionnelle et l'apprentissage des salariés de... 3

Partenaires