Lettre ouverte à Lucien Bennatan et à mes confrères adhérents de PHR - Remettre en question la marge commerciale ne peut qu’affaiblir la profession

Lettre ouverte à Lucien Bennatan et à mes confrères adhérents de PHRRemettre en question la marge commerciale ne peut qu’affaiblir la profession

02.05.2011

MESSIEURS, je ne me reconnais plus dans vos déclarations intempestives (...). Qu’une réflexion sur l’avenir de notre profession soit menée au sein de notre groupement ne peut que faire avancer le débat, le rôle de celui-ci étant de donner à ses adhérents les moyens de s’adapter aux futures nouvelles donnes. Mais en aucun cas un groupement ne peut se substituer à un syndicat sachant qu’il n’a pas la légitimité à s’asseoir à la table des négociations. (...) Sur le fond, je pense que vos...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires