Data de l’officine : protéger les sources et les ressources

Data de l’officine : protéger les sources et les ressources

Marie Bonte
| 21.10.2019

Nerf de la guerre mais aussi talon d’Achille de l’IA à l’officine, la collecte, le traitement et l’archivage des data sont des sujets manipulés avec la plus grande prudence par les groupements. Tout particulièrement lorsqu'il s’agit de données patients.

  • dara

L’IA, dont la tâche est de proposer des suggestions, est gourmande de data. Les algorithmes de machine learning doivent être alimentés en données de quantité et de qualité suffisantes. Un enjeu auquel doivent répondre les groupements de manière permanente. Pour cela, il s’impose à eux de lever de nombreux freins auprès de leurs adhérents et de les convaincre de la pertinence de la démarche. « J’aime leur dire que la data, c’est de l’argent », s’amuse Pierre-Alexandre...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
chute cheveux

Risques du finastéride 1 mg : une fiche à remettre aux patients

Les pharmaciens devront remettre une fiche d'information lors de la délivrance de finastéride 1 mg pour la chute des cheveux afin d’avertir les patients sur les effets secondaires, notamment sexuels et psychiques, de ce... 2

Partenaires