Au service du patient 4.0

Au service du patient 4.0

Marie Bonte
| 21.10.2019

L’exploitation, ou plutôt la valorisation, des données patients constituent le deuxième versant de l’IA à l’officine. Un usage métier que les groupements sont de plus en plus nombreux à développer pour aider leurs adhérents à mieux répondre aux évolutions de leur rôle de professionnels de santé et à relever, demain, les défis de santé publique qui se poseront à eux.

  • page 20

Si l’usage de l’IA dans le back-office et dans l’espace de vente diffère peu de celui des autres acteurs de la distribution, le recours aux algorithmes dans leur activité de professionnel de santé place les pharmaciens dans une position inédite. En effet, l’IA, encore peu répandue en médecine de ville, reste l’apanage du milieu hospitalier où les algorithmes trouvent déjà des applications avancées, notamment en radiologie ou en ophtalmologie. L’officinal se place par conséquent à l’avant...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
chute cheveux

Risques du finastéride 1 mg : une fiche à remettre aux patients

Les pharmaciens devront remettre une fiche d'information lors de la délivrance de finastéride 1 mg pour la chute des cheveux afin d’avertir les patients sur les effets secondaires, notamment sexuels et psychiques, de ce... 2

Partenaires