L'économie à l’épreuve des nouvelles missions

L'économie à l’épreuve des nouvelles missions

Marie Bonte
| 19.09.2019

L’évolution de l’officine passe par le déploiement des nouvelles missions. Bien que positive pour l'image de la profession, cette mise en valeur des compétences du pharmacien réclame cependant une nouvelle approche des ressources humaines. Un aspect sur lequel se penchent les experts Fiducial, munis des statistiques de leur dernière étude*.

  • economie
  • graphique
  • tableau 1
  • tablo

Le Quotidien du Pharmacien.- Lorsque l’on évoque les moyens humains dont a besoin une officine, les avis sont souvent partagés sur ce que serait l’équipe officinale idéale. D’après vos chiffres publiés récemment, quel est en ce domaine le profil de l’officine type ?

Philippe Becker.- La pharmacie standard de notre étude 2019 réalise un chiffre d’affaires de 1,569 million d’euros et emploie 4,7 salariés équivalents temps complet (hors titulaire ou associés). Toujours selon nos...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires