La minute juridique - Le déconditionnement des médicaments

La minute juridiqueLe déconditionnement des médicaments

Fabienne Rizos-Vignal
| 06.05.2019

Le déconditionnement des spécialités est en principe interdit afin de ne pas altérer l’intégrité du médicament, sa traçabilité, et son utilisation conforme aux indications de la notice. Mais dans certaines situations, le déconditionnement est possible, et même obligatoire. Notamment face à la prescription de stupéfiants, où il convient de délivrer exactement le nombre d’unités thérapeutiques prescrites en fonction de plusieurs critères.

  • infographie

Qu’est-ce que la préparation des doses à administrer ?

Cette opération pharmaceutique consiste à déconditionner une ou plusieurs spécialités afin de reconditionner chaque unité de prise dans un pilulier nominatif selon le schéma posologique prescrit par le médecin. La préparation des doses à administrer, ou PDA, permet ainsi de remettre au patient les seules unités galéniques dont il a réellement besoin. Outre l’intérêt économique, cette pratique présente également l’avantage de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 6

Partenaires