Accueil à l'officine - Vers un espace enfants 2.0

Accueil à l'officineVers un espace enfants 2.0

Anne-Sophie Pichard
| 10.09.2018

Les tables tactiles proposent un large choix de jeux vidéos pour faire patienter les enfants dans le calme. Prendre le tournant du numérique c'est aussi, pour certains, proposer à la clientèle des objets connectés dans les espaces d'attente. L'enfant est une cible toute désignée pour ce type d'équipements qui permettent d'occuper les plus jeunes tout en libérant les parents. Mais, en pharmacie, le concept aurait aussi d'autres vertus.

  • espace enfants 20

De nouveaux objets connectés font, depuis quelques années, une entrée discrète à l'officine. Totalement étrangers aux appareils de mesure que peut proposer la pharmacie, ils ne concernent pas à proprement parler la santé et n'intéressent même pas les adultes ! Version moderne des équipements ludiques pour enfants, ils renvoient les puzzles, cubes et autres petites voitures directement au siècle dernier (avant dernier ?).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires