Créer un espace de confidentialité

Créer un espace de confidentialité

Anne-Sophie Pichard
| 15.01.2018

Des solutions faciles à mettre en œuvre existent pour permettre aux pharmaciens d'accueillir et de suivre les patients dans le cadre de leurs nouvelles missions. Accompagnement des patients chroniques et tenue des entretiens associés, vaccination contre la grippe, tests rapides d'orientation diagnostique, bilans de médication, sont quelques-unes des nouvelles missions qui incombent aux pharmaciens dans le cadre de la loi HPST. D'autres sont à venir et, dans cette perspective, se pose une question : celle de l'aménagement de la zone de confidentialité permettant la bonne conduite de ces actes encadrés.

  • espace
► Les recommandations de l'Ordre

Selon l'article 8 de la convention nationale organisant les rapports entre les pharmaciens titulaires d'officine et l'assurance-maladie*, « le pharmacien prévoit dans son officine un espace de confidentialité où il peut recevoir isolément les patients. Cet espace est réputé adapté dès lors qu'il permet un dialogue entre le pharmacien et le patient en toute confidentialité ». Des recommandations rappelant la finalité de cette zone spécifique viennent...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires