Licenciement - L’employeur peut préciser les motifs après la notification de rupture

LicenciementL’employeur peut préciser les motifs après la notification de rupture

11.01.2018

Tout licenciement, personnel ou économique, suit une nouvelle règle de procédure. Un décret paru au « Journal officiel » du 17 décembre 2017 introduit la possibilité pour l’employeur de préciser postérieurement les motifs énoncés dans la lettre de rupture. Le salarié congédié a 15 jours suivant la notification de son licenciement pour demander à l’employeur de clarifier les motifs. À compter de cette demande, l’employeur dispose à son tour de 15 jours pour répondre. Cette...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Croix pharmacie

Gardes : l’indemnité d'astreinte passe à 175 euros

L'indemnité d'astreinte des gardes des pharmacies d'officine, pour les nuits, les dimanches et les jours fériés, passe de 150 à 175 euros. Cette augmentation, actée par l'avenant n° 11 de la convention, se fait en deux temps :... Commenter

Partenaires