La minute juridique - Les pauses, une organisation imposée
Infographie

La minute juridiqueLes pauses, une organisation imposée

Fabienne Rizos-Vignal
| 09.05.2016

La jurisprudence la définit comme « un arrêt de travail de courte durée, sur le lieu de travail, ou à proximité ». Pour autant, si la législation encadre précisément la pause, son impact en terme de salaire varie selon certains critères. Pour éviter les effets contre-productifs d’un travail sans interruption, le législateur a prévu d’accorder 20 minutes de pause dès 6 heures de travail continu. L’impact sur le salaire et sur le temps de travail varie en fonction de différents critères qu’il convient d’analyser.

  • La minute juridique - Les pauses, une organisation imposée-1
1. Comment définir les pauses ?

Selon la jurisprudence, il s’agit « d’un arrêt de travail de courte durée, sur le lieu de travail, ou à proximité ». Par nature, lorsque le salarié est en pause, il profite d’un temps de repos. Paradoxalement, ce principe n’est pas incompatible avec un travail demandé par l’employeur pendant la pause, à la triple condition que cela soit exceptionnel, éventuel, et justifié par une nécessité.

2. Sont-elles payées ?

À partir du moment où le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires