Faut-il acheter les murs de son officine ?

Faut-il acheter les murs de son officine ?

Christophe Micas
| 18.05.2017

Devenir propriétaire des murs de l'officine dans laquelle on exerce peut représenter un complément de revenus pour l'avenir. Mais c'est aussi un investissement lourd qu'il faut bien préparer. Philippe Becker et Christian Nouvel, de Fiducial, livrent les clés pour que l'opération immobilière soit une réussite. Philippe Becker et Christian Nouvel, du cabinet d'expertise comptable Fiducial, passent au crible les différentes raisons d'acquérir les murs de sa pharmacie.

  • mur officine
  • tab

Le Quotidien du pharmacien. - Selon votre expérience, la question de l’acquisition des murs de la pharmacie est-elle une préoccupation des pharmaciens ?

Philippe Becker. - C’est une question assez rituelle surtout pour les pharmaciens qui exercent en solo (ils représentent encore la moitié des officinaux selon les statistiques ordinales) et qui sont dans leur fin de carrière. Pendant longtemps, la vente du fonds ou de la société d’officine garantissait une retraite correcte sur...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires