Créances et défaillances - Quand la pharmacie n'arrive plus à payer

Créances et défaillancesQuand la pharmacie n'arrive plus à payer

David Paitraud
| 30.01.2017

Même si elle reste relativement faible, l'exposition au risque de défaillance est plus fréquente qu'auparavant pour les officines, ce qui conduit les fournisseurs à se doter de services dédiés à la gestion et au recouvrement des créances. Comme les autres entreprises, les pharmacies peuvent être confrontées à des difficultés financières, fragilisant leur capacité à payer les fournisseurs. Désagréables, les situations de recouvrement évoluent cependant positivement dans la majorité des cas, sans entacher la relation commerciale.

  • vvv

La vie d'une entreprise n'est pas un long fleuve tranquille. Elle est faite de hauts et de bas. Si on aime évoquer les premiers, les seconds restent souvent confidentiels, comme un mauvais rêve qu'on veut vite oublier. Le recouvrement des impayés est de ces situations qu'on préfère passer sous silence.

Pourtant, « les difficultés économiques font partie de la vie officinale comme dans toute entreprise », souligne Thierry Bresson, directeur commercial CERP Bretagne...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires