Appartenir à un réseau interprofessionnel

Appartenir à un réseau interprofessionnel

Marie Bonte
| 21.11.2016

S’inscrire dans l’interprofessionnalité permet aux adjoints de faire valoir leurs compétences de professionnels de santé. Et de poser les jalons de leur futur exercice officinal. En dépit des freins organisationnels, les adjoints sont de plus en plus nombreux à s’investir dans des réseaux interdisciplinaires. Ce prolongement de leur exercice officinal est jugé naturel et ils en apprécient l’enrichissement intellectuel. Sans oublier les retentissements de l'interprofessionnalité sur l’évolution du rôle du pharmacien au cœur du parcours de soins.

  • chaine
  • dominique masson

Les adjoints la pratiquent au quotidien. C’est une question d’attitude, de posture, affirment-ils. Car l’interprofessionnalité ne se vit pas seulement au sein des maisons de santé ou des réseaux de soins, elle s’invite chaque jour à l’officine dans les contacts quasi permanents avec les autres professionnels de santé.

Cette interprofessionnalité « officieuse » se cultive de manière informelle et incontournable dans le suivi des patients. L’évolution des liens ville hôpital...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires