Cession de l'officine - Vendre l’officine avec un crédit-vendeur

Cession de l'officineVendre l’officine avec un crédit-vendeur

François Sabarly
| 31.10.2016

Le crédit sur le stock est une pratique très répandue lors des cessions de pharmacies. Quelles sont les modalités pratiques de ce paiement différé ? Quelles précautions le vendeur doit-il prendre pour garantir le paiement ? Existe-t-il des solutions alternatives pour faciliter la vente de l’officine ? Synthèse et réponses.

  • Michel Watrelos
  • crédit vendeur

Lorsqu’une officine est vendue à un nouveau titulaire, le pharmacien vendeur reçoit un paiement comptant pour le fonds de commerce, mais il est très fréquent que le stock soit payé avec un étalement, un différé de paiement, autrement appelé « crédit-vendeur ». L’avantage principal est de soulager le financement de l’acquéreur ou de diminuer le montant de son apport, et donc de faciliter la vente de l’officine.

Les banques, en effet, n’apportent jamais leur concours pour un...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
chute cheveux

Risques du finastéride 1 mg : une fiche à remettre aux patients

Les pharmaciens devront remettre une fiche d'information lors de la délivrance de finastéride 1 mg pour la chute des cheveux afin d’avertir les patients sur les effets secondaires, notamment sexuels et psychiques, de ce... 2

Partenaires