La minute Juridique - La préparation des doses à administrer

La minute JuridiqueLa préparation des doses à administrer

Fabienne Rizos-Vignal
| 06.06.2016

La préparation des doses à administrer est l'une des nouvelles options proposées aux pharmaciens pour aider leurs patients les plus âgés. Une pratique qui, après avoir peiné à trouver sa légitimité, doit aujourd'hui répondre à des règles strictes.
Face à des produits de santé de plus en plus techniques, les personnes âgées ont besoin d’être aidées. Par leur proximité avec les patients et leur expertise du médicament, les pharmaciens sont les mieux placés pour garantir la qualité et l’organisation de la PDA.

  • La minute Juridique - La préparation des doses à administrer-1

Cette pratique est-elle autorisée ? 

Aucun texte n’interdit, ni n’autorise expressément le déconditionnement puis le reconditionnement des spécialités sous forme de piluliers. Cette brèche a ouvert un débat et entraîné des litiges portés devant les tribunaux et les instances disciplinaires de l’Ordre. Après une période d’incertitude juridique, la jurisprudence ainsi que la doctrine ordinale acceptent cette pratique. A condition qu'elle soit assortie de précautions et de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires