La minute juridique - Vidéosurveillance : contrôle… sous contrôle

La minute juridique Vidéosurveillance : contrôle… sous contrôle

Fabienne Rizos-Vignal
| 07.03.2016

Les moyens disponibles pour la vidéosurveillance de votre officine sont presque illimités. Mais les modalités de sa mise en œuvre pratique ne sont pas sans limite. Les connaissez-vous bien ? Légitime pour assurer la sécurité des biens et des personnes, la vidéosurveillance peut également servir à traquer certaines dérives des collaborateurs.

  • La minute juridique  - Vidéosurveillance : contrôle… sous contrôle-1
1. Dans quel but installer une vidéosurveillance ?

La mise en place d’un système de vidéosurveillance dans l’entreprise doit s’effectuer de façon adéquate, pertinente, non excessive et strictement nécessaire à l’objectif poursuivi. Selon le ministère du travail, le contrôle par vidéosurveillance est accepté s’il est justifié par des préoccupations de sécurité. Par exemple pour identifier les auteurs de vols, de dégradations, ou d’agressions.

2. Que peuvent filmer les caméras ?

Les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires