La saga des marques - Pileje, une autre vision de la médecine

La saga des marquesPileje, une autre vision de la médecine

04.02.2016

Pileje, érige la science des nutriments en thérapie capable de maintenir la santé de l’organisme et développe trois domaines d’expertise : la micronutrition, la phytothérapie et la nutrition individualisée.

  • La saga des marques - Pileje, une autre vision de la médecine-1
  • La saga des marques - Pileje, une autre vision de la médecine-2
  • La saga des marques - Pileje, une autre vision de la médecine-3

À l’origine du Laboratoire Pileje, un constat… Celui qu’il existe deux conceptions de la médecine, l’une s’attachant à traiter la maladie, l’autre focalisée sur la santé et son maintien. À la fin des années 1980, le Dr Christian Leclerc exerce à la campagne la médecine générale quand une réflexion, mûrie au fil des ans, finit par s’imposer à lui : ce dont se plaignent la plupart des malades relève essentiellement de troubles fonctionnels, fatigue, irritabilité, troubles du transit…...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires