Gestion comptable - Petites officines : faut-il se regrouper ?

Gestion comptablePetites officines : faut-il se regrouper ?

19.11.2015

Le regroupement est peu développé dans la profession. Pourtant, c’est une des solutions à envisager pour améliorer le chiffre d’affaires et la rentabilité des petites pharmacies.Les pharmacies à petit chiffre d’affaires ont une rentabilité moins bonne que leurs consœurs de plus grande taille. Pour s’en sortir, elles peuvent donc avoir intérêt à se regrouper. Philippe Becker et Christian Nouvel, de Fiducial, expliquent les enjeux de cette opération, en la comparant à d’autres solutions parfois mises en place et à l’idée des succursales de pharmacie.

  • Le regroupement requiert une vraie volonté de s'associer
  • Gestion comptable - Petites officines : faut-il se regrouper ?-2
Le Quotidien du pharmacien. - Dans votre dernière étude sur l’économie des officines en 2014, vous analysez la rentabilité en fonction du volume d’activité. Comme l’an dernier, on voit que l’importance du chiffre d’affaires a une incidence directe sur cette rentabilité. Doit-on en conclure que les petites officines n’ont pas d’autre choix que de se regrouper ?

Philippe Becker. - Il est vrai que les petites officines croissent moins vite, en termes de chiffre d’affaires, que les officines...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires