La bonne idée au bon moment

La bonne idée au bon moment

Mélanie Maziere
| 01.06.2015

À l’automne 2013, la ministre de la Santé Marisol Touraine annonce sa volonté de tester la dispensation de médicaments à l’unité et inscrit cette initiative au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2014. L’objectif est multiple : lutter contre l’antibiorésistance, limiter le gaspillage, améliorer l’observance, réduire les risques sanitaires et maîtriser les dépenses de l’assurance-maladie. D’abord surpris, les pharmaciens voient rouge. Cette idée, loin d’être...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.