Crédits, financements... - Peut-on encore compter sur les banques ?

Crédits, financements...Peut-on encore compter sur les banques ?

02.03.2015

C’est un fait : les banques sont devenues aujourd’hui très sélectives pour accorder des financements aux pharmaciens, surtout lors de l’installation. Il y a bien sûr des raisons économiques : baisse des chiffres d’affaires, prix de vente parfois encore trop élevés, seuils de rentabilité trop bas… Mais pas seulement : le développement des cessions de parts de SEL et, tout récemment, l’avènement des holdings de pharmacie, compliquent la tâche des banquiers. Explications.

LE TEMPS où les banques accordaient facilement des crédits aux officines est bel et bien révolu. Pourtant, aujourd’hui, les taux de crédit sont tombés à un niveau historiquement bas : pour un financement d’installation sur douze ans, la moyenne est aujourd’hui à moins de 2 % hors assurance. « Récemment, mais pour un très bon dossier il est vrai, j’ai même obtenu un crédit à 1,40 % », explique Michel Watrelos, expert-comptable au cabinet Conseils et Auditeurs Associés, à Lille.

Alors...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires